C’est compliqué. S’imposer en tant que marque haut de gamme n’a jamais été simple lorsque l’on n’est pas Allemand et que l’on ne s’appelle pas Mercedes, Audi ou BMW. Pourtant, Lexus s’y essaie, Infiniti aussi, et Volvo également, depuis un sacré bout de temps. Avec des réussites, et d’autres modèles un peu moins chanceux. Comme cette compacte V40.

Après 4 ans de bons et loyaux services, de grands et plus petits succès, elle se redonne un coup de blush avant de disparaître, probablement remplacée en 2017 par un nouveau modèle. L’occasion, peut-être, pour ceux qui étaient passé à côté, de faire connaissance avec une auto très loin de la glaciation suédoise. Une auto curieusement moins austère que les Audi A3 ou BMW concurrentes. Et pas moins rafraichissante que la Mercedes Classe A, star du genre.

Évidemment, comme ses copines, à moins de 30 000€, pour un modèle sérieusement motorisé et équipé, point de salut. Mais à ce prix, la Scandinave n’a strictement rien à se reprocher, et se montre même généreuse. 

Du changement dans cette Volvo V40 ?


Sa ligne ? Elle est topissime. Et son remaquillage l’améliore encore, avec un bouclier avant retaillé et des feux LED qui reprennent le gimmick maison : des feux de jour en forme de marteau, allusion à peine masquée à l’outil magique de Thor, le super héros local. Une manière d’homogénéiser la gamme puisque le SUV XC90, comme les berlines S et V90 disposent de la même arme fatale.

Sinon, pas grand-chose de neuf dans cette nouveauté cosmétique, à part deux nouvelles finitions en haut de la gamme (Inscription et Inscription Luxe), histoire de signifier que la V40 ne se chauffe pas du même bois qu’une Renault Megane ou une Peugeot 308 de taille similaire, mais de celui d’une auto vraiment premium.

La version 2017 se dote également de nouvelles couleurs, dont un bleu Eclatant (c’est son nom, pas son qualificatif) plutôt réussi et d’une sellerie de couleur havane qui égaie quelque peu l’ habitacle qui, s’il est joliment dessiné n’est est pas flashy pour autant.
Reste qu’avec son moteur diesel 2.0 L D3 de 150 ch presque parfait, sa boite auto Geartronic à 6 rapports qui met tout le monde d’accord, la V40, ou sa version Country légèrement surélevée pour mieux frimer, est l’une des autos les plus cohérente du marché et pas loin d’être l’une des plus joliment dessinée, en toute subjectivité. Et, en plus, puisque elle est plus rare dans nos rues que ses concurrentes, elle se distingue d’autant du flot du vulgum pecus automobile.

Volvo V40 vue intérieure