Tiguan 2016, le retour de l'épouvantail de la concurrence

Neuf ans après sa première version qui avait rencontré un fabuleux succès, le Volkswagen Tiguan revient en saison 2. Au programme : plus de sobriété, plus de qualité de fabrication et aussi plus de motorisations puissantes. De quoi faire peur aux SUV premium. L’Audi Q3 et le Renault Kadjar ont du soucis à se faire.

Le Tiguan n’a pas été le pionnier des SUV et n’a jamais fait parler de lui par son côté spectaculaire. Pourtant, le SUV compact Volkswagen Tiguan s’est très bien vendu pendant 9 ans. Après un tel succès, lancer une deuxième version est toujours un grand défi. Ses concepteurs ont eu une sacrée pression !

Car le Tiguan 2016 doit absolument réussir à convaincre les foules comme son prédécesseur. Pour cela, il lui fallait de la rigueur dans tous les domaines : style, mécanique et finitions. Mission accomplie ! Le dessin épuré avec une calandre effilée et striée plaira forcément aux adeptes du précédent modèle.

Niveau conduite, le nouveau Tiguan gagne en légèreté grâce à sa plate-forme partagée avec la Golf. Cette agilité se ressent au bout de quelques kilomètres à son volant : on a l’impression de conduire une berline plutôt qu’un SUV. Sensation très agréable qui séduira nombre d’automobilistes.

Encore mieux qu’un monospace

Si vous aimez l’ambiance d’une Golf, l’intérieur du Tiguan 2016 vous plaira. C’est moderne et cossu. Dans l’habitacle, on découvre un formidable espace. On retrouve la fameuse banquette coulissante et les sièges inclinables. On trouve aussi de nombreux rangements. Franchement, que peut envier le Tiguan aux monospaces ? Plus que jamais, le nouveau Tiguan est l’ami des familles avec son coffre qui gagne 145 litres (et offre entre 615 et 1655 litres !). Cest plus vaste que celui de ses plus modestes concurrents que sont le Renault Kadjar ou le Ford Kuga.Tiguan 2À l’intérieur, pas d’éléments inutiles non plus. La planche de bord, très inspirée de la Golf 7, est parfaitement assemblée. Tous les derniers systèmes embarqués répondent présents. Les versions 4x4 disposent de systèmes de contrôles adaptés au terrain. Quant à la liste des aides à la conduite, elle est interminable et les compteurs à cristaux liquides, qui intègrent le GPS, sont du voyage, tout comme l’affichage tête haute. Impossible de prendre ce crossover en défaut d’une techno. Des technologies haut de gamme qui vont de pair avec les motorisations.

Preuve s’il en fallait du choix de Volkswagen de s’attaquer au premium : le Tiguan dispose dans sa gamme de deux blocs qui dépassent les 200ch. Un moteur essence de 2 L et 220 ch, et un diesel de 2 L aussi et de 240 ch.  Ils ne figureront  évidemment pas en tête des ventes, mais c’est un signe envoyé à l’Audi Q3 qui vieillit.

Volkswagen Tiguan Intérieur

Reste que ce SUV sans défauts majeurs possède une gamme tarifaire plutôt assez élevée. Selon les versions, le Tiguan 2016 est plus cher que ses rivaux généralistes, même en entrée de gamme. Celle équipée du moteur 1.4L TSI de 125 ch devrait s’afficher aux alentours de 25 000€. Quant au modèle qui risque d’être le plus vendu, le 2L TDI de 150 ch à 35150€, il est vraiment très bien équipé et largement assez puissant.

Bilan : le nouveau Tiguan risque donc de frapper fort  surtout au moment où BMW commercialise son redoutable X1.

Le Volkswagen Tiguan en chiffres

À partir de 25 000 € (modèle essayé : Tiguan 2L 150 BVM Confortline - 35 150 €)

  • Moteur : 4 cylindres en ligne, turbo diesel
  • Puissance : 150 ch entre 3 500 et 4 000tr/mn
  • Couple : 340 Nm entre 1750 et 3 000 tr/mn
  • Vitesse maxi : 204 km/h
  • 0 à 100 km/h : 9,3 s
  • Cycle mixte : 4,7l/100 km
  • CO² : 123 g/km (bonus/malus neutre)
  • Poids : 1 493 kg