Brabus est un préparateur capable de transformer une guimbarde en carrosse. Alors quand ce dernier s'attaque à la Smart, on s'attend à des chevaux en pagaille. Ce n'est pas la première fois que Smart dévoile une version préparée par le sorcier de Westphalie, mais en se penchant sur la petite citadine, on s'aperçoit que ce dernier s'est bien gardé de la transformer en supercar. J'imagine la déception de certains : la franco-allemande (c'est la cousine de la Twingo) est simplement passée de 90 à 109 ch.

Évidemment, il pouvait faire beaucoup mieux. Mais l'architecture de l'auto, avec son moteur à l'arrière comme ses roues motrices, collées à un empattement tout riquiqui exigeait un gros travail sur son châssis. Et qui dit gros travail dis gros tarif. Il était difficile d'afficher une Smart a 40 000€, alors Brabus a revu ses ambitions à la baisse en concoctant une auto vendue entre 19 710€ et 23 520€.
Smart Brabus Fortwo Coupé

Une micro-citadine huppée


Et plutôt que de proposer une sportive radicale, ses concepteurs ont préféré offrir une version haut de gamme un peu plus puissante, à la boîte auto un peu plus réactive, aux suspensions un peu plus fermes. Et surtout avec des éléments de décors supplémentaires, comme de grandes jantes, un spoiler avant, un diffuseur arrière et une double sortie d'échappement qui modifie le son de la puce des villes pour la transformer en bolide des champs. Sous le capot, on a toujours affaire aux 3 cylindres turbo Renault de 900cm3 mais les 19 ch gagnés par Brabus n'explosent pas les compteurs pour autant. Il faut tout de même compter 9,5 s pour effectuer un 0/100 km pour la version 5 portes (elle est disponible en 3 portes également) Mais cette Smart Brabus n'a pas une vocation de dragster, mais plutôt de citadine huppée.
Gamme Smart Brabus

Et pour avoir l'air encore plus tendance que tendance, on peut s'offrir l'exclusivité de l'exclusive : la Smart Brabus Xclusive avec ses sièges cuir perforés. Et surtout, avec le logo Brabus décliné un peu partout.