Nouveau Peugeot 3008, un carton annoncé ?

Son prédécesseur dominait le marché des SUV compacts français depuis des années. Il n’y a donc aucune raison pour que le nouveau Peugeot 2008 n’en fasse pas de même. D’autant que la nouvelle version, dévoilée ce matin même, est, à l’inverse de la première version, plutôt joliment dessiné. Un capot très horizontal et une calandre tout aussi verticale lui confère les gènes recherchés par ses clients et clientes : celles d’un engin plutôt viril.

À l’inverse, son profil est plutôt gracieux. Un mélange des genres que le designer de l’engin, le français Gilles Vidal (le même qui a designé l'e-Mehari), a particulièrement réussi.

L'habitacle du nouveau Peugeot 3008

À l’intérieur le contrat est tout aussi bien rempli, avec une planche de bord épurée. A noter : l’apparition de boutons permettant de contrôler l’écran multimédia, qui manquent cruellement à bord de la compacte. Le SUV du Lion reprend également le fameux I-cockpit étrenné dans la 308, et repris dans les 208 et 2008. En gros, grâce à ce système, les compteurs sont placés au dessus du volant. Épatant pour les petits gabarits, mais rédhibitoire pour les plus grands qui ne verront pas à quelle vitesse ils roulent. À moins qu’ils ne conduisent avec le volant sur les genoux.

Peugeot 3008 Intérieur

Une fabrication premium à la française

Mais les qualités de ce nouveau 3008 ne se limitent pas à son joli décor. L’engin a perdu 100 kg en changeant de génération tout en s’agrandissant de plus de 6cm. En outre, il gagne encore en qualité de fabrication et en équipements, devenus pléthoriques. À travers cette démonstration de force, Peugeot n’entend pas seulement conquérir le marché français, mais aussi celui de toute l’Europe.

Pour y parvenir, il s’attaque à VW, maître du continent avec ses propres armes : un design sage, un niveau de fabrication premium et suffisamment de motorisations pour séduire tout le monde. Sur le 3008, elles vont de 100 à 180 ch, avec deux blocs essence et cinq diesel.

En revanche, si l’ennemi Volkswagen a équipé son SUV Tiguan concurrent de versions 4x4, Peugeot juge que les clients de ce type d’autos n’en veulent pas. Et il pourrait bien avoir raison.

Reste le prix, qui sera annoncé à la fin de l’été lors du lancement. Il ne devrait pas être inférieur de beaucoup à ceux (plutôt élevés) pratiqués par son rival, puisque, à titre de comparaison, une Golf n’est que 2% plus chère qu’une 308. La bataille franco-allemande peut commencer.