Face à l’épidémie de Covid19, la France repart en confinement

Eh oui… C’est officiel depuis mercredi 28 octobre et c’est entré en vigueur dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 octobre… La France est de nouveau en confinement, et ce pour une durée de quatre semaines !

Cette période compliquée d’un point de vue social et économique permettra de réduire le nombre de contaminations au virus de la Covid19, comme lors du premier confinement de l’année 2020.

Cependant, ce confinement assoupli permettra l’ouverture de plus de commerces que la première fois. Parmi ceux-ci, et comme au printemps, les garages automobiles et les ateliers de réparation et d’entretien automobile pourront donc rester ouverts, et cette fois-ci durant toute sa durée. 

C’est une bonne nouvelle pour le secteur de l’automobile !

Les garages et ateliers de réparation automobile pourront rester ouverts

Découvrez en ce sens la communication faite par Xavier Horent, Délégué Général, et Francis Bartholomé, Président National du CNPA (Conseil national des professions de l’automobile) :

Comme annoncé, le Premier Ministre Jean Castex vient de présenter en fin de journée le détail des mesures retenues par le Gouvernement, suite aux annonces effectuées hier par le Président de la République.

Cette conférence, très dense, permet de décanter la situation générale des entreprises de la filière, même si un certain nombre d'éléments resteront à préciser au cours des tous prochains jours avec des textes réglementaires dont les publications sont imminentes dans les domaines économique et social, en particulier.

Le confinement est acté jusqu’au 1er décembre. Notons que les mesures prises et le périmètre des activités autorisées à ouvrir seront réévaluées tous les 15 jours.

Matignon vient également de demander au CNPA et à la PFA d'organiser un reporting précis de l'application des mesures sur le terrain.

De même, nous avons d'ores et déjà été informés d'évolutions, à venir, dans la rédaction des attestations de déplacements.

Sur un plan général, malgré ses nécessaires limites, et les très grandes difficultés posées aux métiers non autorisés à ouvrir, les modalités de ce second confinement apparaissent comme plus pragmatiques, avec un net renforcement - qui était très attendu -  des mesures d'ordre économique.

Ce qu'il faut retenir à ce stade, en synthèse :

Il ne sera possible de quitter son domicile que pour certaines raisons, muni de l’autorisation de déplacement :

  • Effectuer ses courses alimentaires ;
  • Se rendre au travail si le télétravail est impossible;
  • Motifs médicaux ;
  • Motifs familiaux impérieux ;
  • Assistance aux personnes vulnérables et précaires ;
  • Convocation judiciaire ;
  • Mission d’intérêt général.

 Des autorisations supplémentaires par rapport au premier confinement sont actées :

  • Amener ou venir chercher ses enfants à l’école ;
  • Service public ou opérateur assurant une mission de service publique ;
  • Rendez-vous à la mairie ou en préfecture ;
  • Les bureaux de poste restent ouverts ;
  • Certaines formations, lorsque celles-ci ne sont pas possibles à distance ;
  • Passer un examen ou concours.

 Deux attestations permanentes pourront être délivrées :

  • Par l’employeur pour le déplacement domicile-travail ;
  • Par les établissements scolaires pour le déplacement domicile-école.

Les frontières intérieures resteront ouvertes, les frontières extérieures seront fermées, sauf pour les Français et les résidents en France.

La liste des établissements autorisés à ouvrir sera mise en ligne sur le site du Gouvernement.

Le Premier ministre a précisé que les dérogations du printemps seront maintenues, et a nommément cité (avec Bruno Le Maire) les activités suivantes :

  • Pour les concessions automobiles, les clients pourront venir chercher leur nouveau véhicule sur rendez-vous (ce qui sera précisé dans l'attestation comme "retrait de commandes")
  • Les stations-services;
  • La réparation automobile au sens large;
  • La location de voitures et d’équipements;
  • Le passage des examens, "et notamment celui du permis de conduire", sera permis.

Ces établissements devront appliquer les protocoles sanitaires en vigueur. Les autres commerces pourront « effectuer des livraisons et des retraits de commande, mais pas accueillir du public ».

Les entreprises qui ne sont pas fermées administrativement doivent continuer à fonctionner. Partout où cela sera possible, le télétravail devra être la règle.

Le recours au chômage partiel sera reconduit pour les entreprises connaissant des difficultés.

Enfin, les formations techniques professionnelles incompatibles avec le distanciel sont citées comme autorisées.”

Originauto soutient l’activité durant le confinement

Comme lors du 1er confinement, votre site Originauto reste donc ouvert durant toute la durée de celui-ci et assure les livraisons dans les conditions les plus habituelles possible.

Enfin, comme rappelé plus haut, il sera nécessaire de se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire afin de sortir de son domicile, que vous pourrez trouver en version numérique, ici

Vous pourrez également trouver le justificatif de déplacement professionnel ainsi que le justificatif de déplacement scolaire sur le site du gouvernement

Originauto vous soutient dans votre activité et reste à votre disposition par mail, téléphone et tchat.