Ford met un pied dans le luxe avec Vignale

Ce n’est pas une nouvelle marque, ni une finition, mais une griffe. C’est ainsi, en tous cas, que Ford a défini sa flotte baptisée Vignale.

Histoire de donner un coup de prestige à quelques uns de ses modèles, l’américain a emprunté le nom du carrossier turinois de l’immédiat après guerre. Une époque ou Alfredo Vignale carrossait les Lancia et Maserati pour les personnaliser selon les desideratas de ses riches clients.

Rien de tel aujourd’hui, mais quelques marques de distinctions par rapport au restant de la production maison.

Le Kuga et le Edge maintenant disponibles en version Vignale


Après la Mondeo et le S-Max, c’est désormais au tour des deux gros SUV maison de se voir recouvrir de cuir.

Le compact Kuga et le plus gros Edge passent ainsi à la moulinette du luxe. Et, outre le cuir qui coiffe les sièges comme la planche de bord, les versions Vignale de ces deux autos affiche un catalogue exhaustif de tout ce qui se fabrique sous la marque Ford en matière d’électronique embarquée et de connectivité. On y retrouve tout ce qui existe en option ailleurs, avec une petite exclusivité : un système baptisé Ford Active Noise Control.

À bord, un calculateur envoie des fréquences sonores inverses à celles produites par le moteur afin d’en réduire le bruit. Résultat : on entend voler les mouches. Au niveau moteurs d’ailleurs, rien de bien nouveau, mais comme on ne prête qu’aux riches et ce ne sont que les blocs les plus puissants qui se retrouvent sous les capots griffés.
Sous celui du Edge, viennent se nicher les 180 et 210ch diesel, et le Kuga opte pour quatre moteurs (deux diesel de 150 et 180ch, et deux essence de 150 et 182ch).

Ford met les petits plats dans les grands


Mais choisir, et payer cher, une Vignale (55 200€ pour le Ege de 210ch et 42 000€ pour le Kuga de 180ch), c’est aussi s’offrir un service premium.

En concession, un petit coin est réservé à ces clients de choix et, en cas de pépin, ou d’entretien, un Ford boy vient directement récupérer l’auto à la maison ou au bureau, pour la rapporter dès qu’elle est réparée. En prime, un concierge est à l’écoute 24/24 pour réserver un billet d’avion, une place à l’opéra, ou réaliser toutes les exubérances, évidemment payantes.

Ce pari de Ford sera t-il payant ? Il est difficile de se constituer une image dans le haut de gamme. Or, c’est essentiel pour graviter à ces sommets de prix, encombrés par les marques allemandes.

Pour le moment, le constructeur affirme avoir vendu 5 000 exemplaires de sa Mondeo Vignale. Les SUV, particulièrement à la mode, devraient augmenter ce score.