Suite à l'engorgement des sociétés de transport, le délai de livraison des pneus est susceptible d'être rallongé. Nous nous excusons pour la gêne occasionnée.

Essai voitures

Nos articles
  1. Alfa 4C Spider : l’inconduisible attachante

    Si on se contentait de parcourir son catalogue, on ne l’achèterait jamais. Pensez donc : vendre 73 000 euros une auto sans GPS, sans les feux et les essuies glace qui s’allument tous seuls, sans même une direction assistée, ça vous collerait n’importe quelle quidam en correctionnelle pour escroquerie. Certes, elle a un coffre, mais il ferait passer celui d’une citadine pour un container de cargo. En plus, cette Alfa Romeo 4C Spider n’a même pas de toit. Enfin si : une toute petite capote qui s’enlève à la main et se range dans le coffre. Où, du coup, on ne conserve de la place que pour son sac à main, ou pour sa pochette, pour être juste. Ils se moqueraient pas de nous les Transalpins des fois ? Un poil refroidi par ce générique on se glisse quand même au volant pour s’en aller faire quelques tours à bord de la spartiate. Et c’est pire. Sur une route de campagne, l’engin tire à hue et à dia. Sa direction se laisse embarquer par ses roues XXL, la moindre déformation pousse l’auto là ou l’on

    Lire plus »
  2. Essai : Twingo GT

    Sur le papier, la Twingo GT 2017 est une citadine très sportive. Moteur arrière, propulsion, 110 ch pour seulement 1000 kg, et un joli badge GT "By Renault Sport". Je suis passée derrière son volant pour voir si la réalité collait avec les promesses...

    Dès les premières accélérations, j'ai compris que cette Twingo GT 2017 n'était pas la puce automobile la plus puissante. Ses 110 ch ne m'ont guère impressionnée. Et l'Opel Adam S fait mieux avec 150 ch. Idem pour l'Abarth 595 qui culmine à 180 ch dans sa version Competizione. Avec son moteur niché sous le planche de coffre, la Twingo 3 GT ne peut développer plus de 110 ch sans altérer sa fiabilité et son refroidissement. Les premiers rapports sont très courts. Quant aux chutes de régimes, elles sont très importantes entre la 4ème et la 5ème... Dans les épingles ou sur un rond-point, prudence : la micro-Renault finit par tirer tout droit dès qu'elle atteint ses limites d'adhérence.

    Lire plus »
  3. Essai Kia Picanto

    Une concurrente sérieuse de la Renault Twingo

    La nouvelle micro citadine Picanto démontre la capacité de Kia à répondre aux besoins des citadins européens. Modèle sérieux, pratique et plutôt valorisant pour la catégorie, la nouvelle Picanto a de quoi piquer la Renault Twingo. Notamment avec des équipements rares voire inédits sur ce segment comme la recharge de smartphone par induction, l'Apple Car Play et Android Auto et l'accoudoir central coulissant. J'ai également découvert que Kia était féministe : un miroir de courtoisie côté conducteur s'éclaire et propose des lumières dignes d'une cabine de maquillage. Preuve que les filles ne passent pas leur temps à se maquiller : elles conduisent aussi.

    Une citadine avant tout

    La nouvelle Kia Picanto profite de trains roulants revus et d’une nouvelle direction qui améliorent la prise en mains et le ressenti de l'auto. Elle m'a semblé agréable à conduire en étant plus stable et moins soumise au roulis. Mais attention :

    Lire plus »
  4. Essai Peugeot 5008 : le 3008 en version break

    On pourrait l’appeler break. Mais comme cette dénomination n’existe pas pour les SUV, les constructeurs rebaptisent leurs modèles allongés. C’est le cas de Nissan, dont le Qashqai agrandit devient X-Trail. Le futur Renault Koleos, lui, ne sera qu’une version plus longue du Kadjar de la même marque. Du coup, Peugeot ne pouvait se dérober à la mode du moment lorsqu’il fut question de rallonger son best-seller, qui vient d’ailleurs d’arracher le prix de voiture de l’année : le 3008. Ainsi est né le 5008, qui reprend l’appellation d’un ancien monospace, même s’il n’a strictement aucun rapport avec lui. Car le nouveau modèle n’est rien d’autre qu’un 3008 rallongé de 19 cm. Mais les ingénieurs malins qui ont conçu l’engin n’ont pas conservé l’empattement de base. Cette partie entre les roues avant et arrière est précisément celle qui s’est étendue. Résultat : moins de poids sur l’arrière et une tenue de route en tout point égale à la petite version. Il est quasi impossible de constater un

    Lire plus »
  5. Essai Mazda MX-5 RF

    Comment ne pas craquer sur la Mazda MX-5 ? Un look extra, de belles sensations. En version Open Race, c'est un pur bonheur sur circuit. Et en version MX-5 RF, c'est le plaisir d'avoir les cheveux au vent dans une décapotable au toit escamotable rigide. En 12 secondes, ma Mazda MX-5 RF (pour Retractible Fastback) à l'essai se décapote : un véritable cours d’origami à découvrir dans la vidéo ci-dessous. Le défi, pour les ingénieurs ? Loger un toit rigide sans empiéter sur le coffre.

    Montez dans la Mazda MX-5 RF de 160 ch

    Passer au volant de la Mazda MX-5 RF colle instantanément le sourire sur le visage. Impossible de rester insensible à la version 160 ch à l'abord du Mont Ventoux. Nul besoin d’éveiller les radars pour avoir des sensations : chaque virage pris dans ce petit karting offre un grand moment de plaisir. Si vous préférez les balades paisibles, le moteur de 131 ch vous comblera. Joueuse, cette MX-5 RF nous permet de sentir le train arrière légèrement dériver e

    Lire plus »
  6. Nissan Navara : le pick-up polyvalent et confortable

    Seul pick-up du marché à proposer une suspension arrière à ressorts, le nouveau Nissan Navara illustre à merveille leur virage philosophique : le travail, c'est bien, mais les loisirs, c'est encore mieux ! Les pick-up ne servent plus seulement à se rendre dans la boue des chantiers, mais aussi à s’amuser.

    Ce n’est pas à la montagne, mais en ville et sur l’autoroute que j’ai testé le Nissan Navara, un machin haut comme l’Himalaya, long comme un supertanker et large comme le détroit de Sumatra. On appelle ça un pick-up, certains les appellent camion à benne. Me serais largement contentée d’un Qashqai moi, ou d’un X-Trail, de la même maison Nissan. Mais justement, en parlant de Qashqai, le nouveau Navara s’en est terriblement inspiré, et le camion que j’avais envisagé est plutôt joli à regarder. Certes, quand on voit son profil, on n’est plus vraiment dans la famille SUV. Le nouveau pick-up de Nissan a taillé le sommet de sa ridelle en forme de petit aileron chromé, les feux avan

    Lire plus »
  7. Pourquoi oser la Corée

    Ca fait déjà 25 ans qu’ils sont en Europe. Plus de deux décennies de présence et pourtant, jamais ils n’ont été récompensés par le jury de « La voiture de l’année ». Pourtant, les constructeurs Coréens sont profondément implantés chez nous. Une fiabilité reconnue, 5 à 7 ans de garantie, des tarifs attrayants… Une sacrée concurrence pour les marques du vieux continent qui proposent des modèles (parfois) défaillants et des garanties de 2 ou 3 ans. De plus, les Coréens innovent ! Cette année, Hyundai a mis sur roues sa berline Ioniq et Kia a présenté son SUV Niro (lire l'essai de la Kia Niro hybride).

    Hyundai Ioniq

    Ioniq et Niro : deux jolis lots

    Le Hyundai Ioniq et le Kia Niro sont deux modèle

    Lire plus »
  8. Essai : Ford Ka+

    Plus longue que la Ford Ka, plus petite que la Ford Fiesta, c’est la Ford Ka+. Pourtant la Ka+ n’est pas à sa place dans la catégorie mini-citadine. Elle est bien plus polyvalente qu'une Renault Twingo ou une Citroën C1. En fait, la Ford Ka+ veut jouer dans la même cour que la Renault Clio ou la Dacia Sandero.

    La Ford Ka+ n'est pas une auto low-cost

    Attention : la Ka+ n’est pas une auto low cost. Ou alors il faudrait inventer le premium low cost. En réalité, c’est une voiture essentielle. Du style Fiat Tipo en moins chère encore, puisque plus petite. Une auto destinée à celles et ceux qui n'aiment pas les voitures d’occasion.

    La Ford Ka+ forme ainsi une véritable alternative économique sur le segment des citadines polyvalentes. 9 990 € pour la version Essentia de 70 ch, et 11 490 € pour la version Ul

    Lire plus »
  9. Essai Toyota C-HR

    Il est destiné à faire jaser. Le pari est gagné. Le nouveau Toyota C-HR est très certainement le plus spectaculaire des SUV du marché. Et pour une raison simple : c’est le dernier arrivé et son allure de concept-car mélange les genres.

    Entre le coupé et le SUV, ce Coupé High Rider –c’est son nom complet- bouscule l’œil du passant avec ses ailes boursouflées, ses énormes feux arrière arrières, ses portes à la poignée escamotée et son centre de gravité ultra bas. Une exception chez les SUV. A l’intérieur, le festival continue. Le GPS dissocié de la planche est un choix esthétique assumé. Comme la disparition des boutons de la même planche. Même le système d’ouverture de cette planche est planqué. Ce qui le rend difficile à trouver, mais participe de la zénitude d’ensemble.

    Toyota CH-R nuit

    Côté mécanique en revanche, rie

    Lire plus »
Posts loader
Copyright © 2020 Originauto - Tous droits réservés.